L’ACADÉMIE AU 18E SIÈCLE : UN DES VECTEURS MAJEURS DE TRANSFERTS CULTURELS

Главни садржај чланка

Anja Bundalo

Сажетак

Les vecteurs majeurs de transferts culturels que nous nous proposons d’analyser dans le contexte de formation des foyers des absolutismes éclairés à travers les œuvres des Lumières françaises, académies, seront, dans un premier temps, les institutions véhiculant les mouvements intellectuels permettant la formation de ces foyers. Il nous a paru important de donner une vue transversale de ces institutions à travers l’Europe éclairée tout en tenant compte de la position spécifique de la France de cette époque. En analysant les principaux vecteurs de ces mouvements – académies, et notamment l’évolution de l’institution de l’Académie en France, nous resterons toujours prudents et tenterons de ne pas interpréter les transferts comme de simples transplantations des modèles culturels d’un pays à l’autre tout en démontrant que l’échec du projet politique et culturel de l’absolutisme éclairé se lit à travers l’écroulement des vecteurs officiels de transferts culturels.

Downloads

Download data is not yet available.

Metrics

Metrics Loading ...

Детаљи чланка

Како цитирати
Bundalo, A. . (2022). L’ACADÉMIE AU 18E SIÈCLE : UN DES VECTEURS MAJEURS DE TRANSFERTS CULTURELS. Годишњак Филозофског факултета у Новом Саду, 46(3), 203–215. https://doi.org/10.19090/gff.2021.3.203-215
Bрој часописа
Секција
Études littéraires

Референце

Chartier, R. (1990). Les origines culturelles de la Révolution française. Paris : Seuil.

Diderot, D. (1966). Mémoires pour Catherine II, Mélanges philosophiques, historiques etc. Paris : Garnier.

Diderot, D. (1977). Mélanges et morceaux divers. Contributions à l’Histoire des deux Indes. Siena : Gianluigi Goggi.

Dulac, G. (2000). La vie académique à Saint-Pétersbourg vers 1770 d’après la correspondance entre J. A. Euler et Formey. In : Hurel O.-D.–Laudin, G. (ed.) (2000). Académies et sociétés savantes en Europe (1650- 1800). Paris : Honoré Champion. 220-241.

Espagne, M.–Werner M. (ed.) (1988). Transferts, les relations interculturelles dans l'espace franco-allemand: XVIIIe et XIXe siècles. Paris : Recherche sur les civilisations.

Espagne, M. (2012). La notion de transfert culturel. Revue Sciences/Lettres, 1|2013. Disponible sur http://rsl.revues.org/219

Grau, M. (2000). L’Eléction des membres des Académies et la circulation du savoir scientifique en Europe au XVIIIe siècle : l’exemple de l’Académie prussienne des sciences de Berlin. In : Hurel O.-D.–Laudin, G. (ed.) (2000). Académies et sociétés savantes en Europe (1650- 1800). Paris : Honoré Champion. 202-214.

Hurel, O.-D.–Laudin, G. (ed.) (2000). Académies et sociétés savantes en Europe (1650- 1800). Paris : Honoré Champion.

Michaux, G. (2007). Naissance et développement des Académies en France aux XVIIe et XVIIIe siècles. Académie nationale de Metz. Disponible sur http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/34008/ANM_2007_73.pdf?sequence=1

Pomeau, R.–Ehrard, J. (1999). Histoire de la littérature française de Fénelon à Voltaire. Paris : Flammarion.

Porret, M. (ed.) (1997). Beccaria et sa modernité. Beccaria et la culture juridique des Lumières, Actes du colloque européen de Genève, 25-26 novembre 1994. Genève : Droz.

Roche, D. (1978) Le siècle des Lumières en province. Académies et académiciens provinciaux, 1680-1789. Paris–La Haye : Mouton.

Rosenberg, P. (2007). La peinture. Les institutions artistiques. In : Gaethgens, T.–Pomian, K. (ed.) (2007). Le XVIIIe siècle. Paris : Seuil. 165-175.

Van de Standt, U. (2007). Les institutions artistiques. In : Gaethgens, T.–Pomian, K. (ed.) (2007). Le XVIIIe siècle. Paris : Seuil. 80-92.